Categories
Press

De nouvelles subventions “inacceptables” pour des centrales à gaz

Dans la presse :

Communiqué :

Dégaze/Tegengas réagit à l’annonce de subventions pour la centrale électrique à gaz de Seraing : “Totalement inacceptable”.

Le groupe de citoyens Dégaze/Tegengas réagit à l’attribution de subventions fédérales à Luminus pour une nouvelle centrale à gaz, énergie fossile, à Seraing.  Auparavant, Engie-Electrabel avait déjà reçu des subventions pour la construction d’une centrale électrique aux Awirs (Flémalle).

Deux méga-centrales à gaz à moins de cinq kilomètres l’une de l’autre, au Val St-Lambert à Seraing et aux Awirs à Flémalle, c’est totalement inacceptable“, réagit Léo Tubbax, riverain et porte-parole de Dégaze Seraing/Flémalle.

C’est le pire scénario possible pour les habitants de la région“, ajoute Daniel Martin, Serésien qui a été entendu récemment au Parlement Wallon à ce sujet.

Les poumons des Liégeois ont souffert de manière déraisonnable de la pollution atmosphérique à l’époque de l’acier et du charbon. Après les inondations de l’année dernière, nous savons mieux que quiconque en Belgique à quel point les conséquences du changement climatique sont désastreuses. Le fait que le gouvernement choisisse de construire non pas une, mais deux centrales à gaz polluantes ici même, à proximité l’une de l’autre, ressemble à un énorme doigt d’honneur à notre région.

Jamais un rapport du GIEC sur le climat ne l’a affirmé aussi clairement: il n’y a pas de place pour de nouvelles infrastructures fossiles telles que les centrales aux gaz. Ce dernier rapport est sorti alors que nous parviennent quotidiennement des images déchirantes d’une guerre financée par le gaz. Dans ce contexte, distribuer des centaines de millions d’euros de subventions pour une nouvelle centrale à gaz: c’est la chose la plus insensée qu’un gouvernement puisse faire en ce moment”, déclare Dégaze.

Dégaze rappelle également qu’un recours au Conseil d’État est toujours en cours contre le permis d’environnement pour la centrale prévue à Seraing et pour celle des Awirs. “Les deux centrales à gaz vont polluer le même air local avec des oxydes d’azote (NOx) pathogènes qui vont s’accumuler et elles vont toutes deux rejeter de l’eau chaude dans des zones de la Meuse proches l’une de l’autre“, note Leo Tubbax. “Dans nos recours, nous invoquons que les effets néfastes de ces deux centrales à gaz ne doivent pas être évalués séparément mais ensemble, puisqu’elles sont toutes deux construites dans le cadre du mécanisme fédéral de subventionnement (CRM)

A côté des actions en justice, Dégaze prévoit un Cyclo Tour entre le 25 et le 29 mai, au cours duquel le collectif visitera les différents endroits du pays où de nouvelles usines à gaz sont prévues. Le point culminant de cette tournée sera le dimanche 29 mai dans la vallée de la Meuse à Liège, qui sera accompagné de manifestations à Seraing, aux Awirs et à Tihange 3, le réacteur nucléaire prolongé.

Contact :
Leo Tubbax  0493 573740  leo.tubbax@gmail.com 

Leave a Reply

Your email address will not be published.