Dégaze Vilvorde

NL

L’entreprise énergétique ENGIE-Electrabel veut construire une nouvelle centrale électrique au gaz fossile de 875 MW sur le site de la Darse. Cette centrale électrique émettra jusqu’à 2.400.000 tonnes de CO2 par an, soit 17 fois plus que les émissions annuelles de la ville de Vilvorde (137.740 tonnes), alors que la ville s’est fixée comme objectif d’être totalement neutre sur le plan climatique d’ici 2050 et d’émettre 40% de CO2 en moins d’ici 2030.

La centrale électrique émettra également des particules et des oxydes d’azote (NOx), qui auront un impact direct sur la santé des habitant.e.s et sur l’environnement bien au-delà des limites de la ville. Le quartier résidentiel du Far West n’est qu’à quelques centaines de mètres, et Bruxelles est à moins de 10 kilomètres.

Le site de la nouvelle centrale électrique est actuellement un espace naturel sauvage avec des arbres de plus de 20 ans et des espèces protégées comme l’orchidée à feuilles larges. La ville a l’ambition de développer cette zone pour la protection de la nature et les loisirs (Spatial Implementation Plan Asiat-Darse) mais celle-ci est aujourd’hui menacée par l’arrivée d’une méga-centrale électrique industrielle.

Aujourd’hui, ENGIE-Electrabel devrait s’engager pleinement en faveur des énergies renouvelables plutôt que dans les combustibles fossiles. Nous ne voulons pas nous retrouver avec une industrie fossile polluante dans nos jardins pour les 25 prochaines années. Nous ne sommes pas d’accord avec cet utilisation extrêmement coûteuse, irresponsable et inutile de l’argent des contribuables.

La nouvelle usine à gaz de Vilvorde est inutile, catastrophique pour le climat, socialement injuste et antidémocratique! Lisez pourquoi ici.

Jusqu’au 11 mars, vous pouviez faire une objection officielle. Vous pouvez encore signer notre pétition contre les projets d’ENGIE-Electrabel.